Les droits et les devoirs d’un avocat

L’avocat est un homme de loi chargé de représenter, d’assister et de défendre son client devant la cour. Il joue également le rôle de conseiller ou de négociateur face à cette situation. Il est vrai qu’il n’existe pas de code de déontologie qui permettent d’établir avec exactitude les droits et les devoirs d’un avocat, mais ces derniers se doivent de respecter certains usages sous peine de subir des sanctions lourdes.

Les obligations qui incombent un avocat

Dès son entrée en fonction, l’avocat prête serment et jure d’exercer les fonctions qui lui sont assignées avec dignité, conscience, probité, humanité et indépendance. Ce serment l’engage à respecter les principes essentiels de la profession. Ce professionnel est donc tenu :

  • À un devoir général de conseil, de diligence, de délicatesse, de compétence et de dévouement vis-à-vis de leurs clients. Il leur interdit de conseiller ou de représenter un client en cas de conflit avec les intérêts d’un autre client. Les avocats sont tenus au secret professionnel tout comme les médecins. Ce qui veut dire qu’un avocat ne peut révéler les confidences qui lui sont faites pas son client, ni témoigner sur des faits dont il a eu vent dans l’exercice de ses fonctions. Il ne peut également pas se servir des éléments dont il a eu connaissance dans une autre affaire.
  • Les avocats sont tenus de faire preuve de confraternité entre confrères et consœurs, mais également de loyauté, de courtoisie et de délicatesse. Toutes les conversations entre avocats doivent rester confidentielles surtout lorsque les échanges portent sur une affaire en cours.
  • Les avocats doivent faire preuve de loyauté, de courtoisie et s’interdisent de détourner de manière consciente le cours de la justice. Les avocats sont des professionnels indépendants des juridictions.
  • Il est possible pour un avocat de faire la publicité de son cabinet, mais la démarche leur est strictement interdite. L’avocat n’est pas tenu d’indexer directement ses honoraires sur les résultats judiciaires obtenus. Il se doit d’informer son client du montant prévisible de ses honoraires, mais également des chances de succès de l’affaire qui lui est confiée.
  • L’avocat doit souscrire à une assurance de responsabilité professionnelle dans le cadre de son activité professionnelle, ce qui représente une garantie importante pour son client.

Les droits de l’avocat

L’avocat est un juriste qui a le droit de plaider à l’audience, d’échanger avec son client et de le rencontrer sans témoin dans son cabinet ou dans son lieu d’incarcération. Cet acteur de la profession libérale a également le droit de prendre connaissance au greffe de tous les dossiers des affaires dans lesquelles il est appelé à intervenir, mais aussi à défendre. En tant que professionnel, il jouit du droit de représenter ses clients lorsqu’ils disposent d’un mandat spécial ou encore lorsqu’il est porteur de pièces de la procédure en cours. Il dispose de la possibilité d’assister à une audience à huit clos. D’aucuns s’accordent à dire que l’avocat doit être cru à la parole qu’il donne.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*